Article mis à jour le 15 septembre 2022 à 12h00

Le permis de conduire

Table des matières

Il existe plusieurs solutions pour obtenir une aide au financement du permis de conduire. Cela dépend de votre situation (chômeur, salarié, apprentis, jeunes de moins de 25 ans, en situation de handicap…).

L’une d’entre elles est accordée par Pôle Emploi. Dans ce cas, l’aide au permis de conduire peut vous être versée en tant qu’aide aux bénéficiaires du RSA ou aide aux chômeurs indemnisés ou non. Elle vise à faciliter l’insertion professionnelle. Son montant est de 1200 euros maximum. Attention, l’aide au permis Pôle Emploi est régie au niveau régional et soumise aux fonds disponibles dans l’enveloppe budgétaire au moment de la demande.

 

Permis auto et moto à 1 € par jour

 

Ce dispositif concerne les permis B (voiture), le permis A1 (moto de 125 cm3 maximum) et A2 (moto de puissance intermédiaire).

Il permet aux 15-25 ans d’accéder à un crédit à taux zéro pour financer leurs cours de conduite. Le montant du prêt pour une formation initiale peut être égal à 600 €, 800 €, 1000 € ou 1200 € pour une première demande. Il est possible de souscrire une nouvelle fois à ce dispositif en cas d’échec à l’épreuve pratique du permis et prétendre à un prêt de 300 € pour financer une formation complémentaire. Cette préparation au permis devra être remboursée à hauteur de 30 € par mois, les intérêts étant pris en charge par l’État.

Pour profiter de cette facilité de paiement, il faut obtenir un devis d’une auto-école déterminant un emprunt sans frais auprès de la banque choisie. Si le prêt ne trouve pas l’appui de votre garantie personnelle (ou de celle d’un tiers), vous pouvez vous adresser à une mission locale ou à l’association Crésus : un accompagnateur peut vous aider à obtenir un financement.

Les listes des auto-écoles et établissements de crédit conventionnés « Permis à 1 € par jour » sont disponibles sur le site de la Sécurité routière.

▶️ www.securite-routiere.gouv.fr

Soutien du FAJ aux 18-25 ans

Les 18-25 ans en difficultés d’insertion et/ou financières peuvent recevoir du Fonds d’aide aux jeunes (Faj) une aide à hauteur de 1000 € maximum, à condition d’avoir un projet précis de formation ou une promesse d’embauche exigeant d’avoir le permis de conduire. Dans les missions locales, les centres d’action sociale ou encore les clubs de prévention, contactez un référent qui pourra vous aider à formuler votre demande et à transmettre votre dossier.

Bourses municipales pour les jeunes

Les jeunes de 18 à 25 ans, sans ressources personnelles ou familiales suffisantes pour financer leur préparation au permis de conduire, peuvent demander une bourse à leur mairie. Une partie du coût du permis de conduire est alors prise en charge par la ville, en échange d’une activité bénévole d’intérêt collectif d’une durée d’environ 40/50h.

Toutes les mairies ne proposent pas la bourse au permis de conduire. Le mieux est de vous renseigner directement auprès de celle de votre commune.

Mobiliser son CPF

L’apprentissage de la conduite fait partie des formations qui peuvent être financées dans le cadre du CPF (compte formation personnel). Les salariés ou demandeurs d’emploi qui ont acquis des heures au titre du compte personnel de formation (CPF) peuvent donc les mobiliser pour financer tout ou partie du coût du permis de conduire. Pour bénéficier de ce financement, il ne faut pas avoir fait l’objet d’une suspension ou d’une interdiction de permis.

▶️ www.moncompteformation.gouv.fr

Aides pour les demandeurs d’emploi

Les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier, sous conditions, d’une prise en charge totale ou partielle des frais de permis. Rapprochez-vous de Pôle emploi ou de la Mission locale pour savoir si vous pouvez être concerné par ce dispositif.
L’aide peut s’élever jusqu’à 1200€.

▶️ www.pole-emploi.fr
▶️ www.ml09.org (Mission locale de l’Ariège)

Aides pour les apprentis

Les jeunes agés de plus de 18 ans, titulaires d’un contrat d’apprentissage peuvent bénéficier d’une aide de 500 € pour passer leur permis de conduire.

Pour en bénéficier, le dossier de demande est à transmettre à son CFA (centre de formation d’apprentis).
Plus d’infos sur travail-emploi.gouv.fr

Aides pour les personnes en situation de handicap

Il existe des aides financières pour les personnes en situation de handicap qui souhaitent passer leur permis de conduire.

Par exemple, la PCH (prestation de compensation du handicap) est une aide qui peut être versée sous condition d’éligibilité. Elle peut permettre de financer en partie les leçons de conduite. La demande peut se faire auprès de la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) la plus proche de chez vous.

L’Agefiph propose aussi une aide à la mobilité qui peut permettre de financer l’aménagement ou le financement d’un véhicule et des aides au transport.

Aide Sos familles Emmaüs

Aide complémentaire pour l’obtention du permis de conduire et du code. Peut compléter les aides publiques existantes.
L’aide financière est évaluée au cas par cas. L’aide de SOS familles Emmaüs ne peut excéder 85% du coût total du permis. L’aide est versée directement à l’auto-école.

Plus de renseignements :
Sos familles Emmaüs Ariège
Maison intergénérations – Le Courbet, allée Paul Voivenel, 09000 Foix
Tél. 07 49 62 13 10
Mail : emmausmobilite09@gmail.com